FLATSEVEN Homme Slim Fit Star Étoile Motif imprimé Blanc Casual Chemise Bleu Obtenir Pas Cher Exclusif Boutique 2017 Unisexe Visite Concepteur Hyper Ligne

B00KIB5WIQ

FLATSEVEN Homme Slim Fit Star Étoile Motif imprimé Blanc Casual Chemise Bleu

FLATSEVEN Homme Slim Fit Star Étoile Motif imprimé Blanc Casual Chemise Bleu
  • 100% Coton
  • Type de col: Col boutonné
  • Doublure: Doublure: Coton
  • Manches longues
FLATSEVEN Homme Slim Fit Star Étoile Motif imprimé Blanc Casual Chemise Bleu FLATSEVEN Homme Slim Fit Star Étoile Motif imprimé Blanc Casual Chemise Bleu FLATSEVEN Homme Slim Fit Star Étoile Motif imprimé Blanc Casual Chemise Bleu FLATSEVEN Homme Slim Fit Star Étoile Motif imprimé Blanc Casual Chemise Bleu
23 
27 mai 2017

DANSE   /   HIP HOP   Entre d'eux (ou l'invisible)  est un duo. Elle, Alice Valentin, est danseuse classique. Lui, Olivier Lefrançois, fait partie de la première génération de danseurs et chorégraphes hip hop français. Ensemble, sur une musique de Maurice Ravel, ils tentent de montrer l’invisible qui se tisse entre deux êtres. Une rencontre au sommet de deux danseurs, de deux corps, de deux esthétiques différentes : être à la recherche de l’autre sans annuler les différences, être ensemble dans l’altérité.  Le chorégraphe hip hop Nabil Hemaïzia revient aux Métallos avec  Les Silences obligés  qui aborde l’exil. Le corps, chargé malgré nous du silence pudique des générations passées, tente de dire l’indicible et de le partager avec les spectateurs. La danse physique et habitée de Nacim Battou porte les blessures intimes et collectives. 

20 mai 
11 juin 2017

EXPOSITION   /   PHOTOGRAPHIE  Cette exposition vous immerge dans les images de photojournalistes hispanophones internationaux. Une tentative de montrer une vision globale à travers les reportages d’une génération de photographes qui façonnent les Unes des plus grands médias internationaux. Ils sont allés en avant, upfront, au front des guerres partout dans le monde, le plus souvent accompagnés par leur seul appareil photo et une détermination sans faille, alors que leur métier est en pleine mutation. L’exposition rassemble le travail de 23 photojournalistes internationaux, tous couronnés de prix, dans une scénographie fluide et singulière, composée de plus de 70 tirages sous plexi, de vidéos documentaires et d’un « kit de survie » d’un photojournaliste. La narration qui s’en dégage est constamment sur le fil entre tragédie, drame, comédie et poésie lyrique.

Le documentaire "Le vrai Einstein" de Françoise Wolff et Tristan Bourlard a été initialement diffusé par Bretelles Harem de style OnePiece Jumpsuit Turquoise
en 1997. Nous vous proposons de le (re)voir intégralement ci-dessous. Françoise Wolff a raconté à Sciences et Avenir comment elle avait enquêté plus de deux ans et "pour la première fois filmé les archives conservées à l'Université hébraïque de Jérusalem". Avec "Le Vrai Einstein", c'est un peu dans l'intimité de l'homme remarquable que nous entrons furtivement. Dans le film de F. Wolff et Tristan Wolff, on le retrouve allaongé sur l'herbe et tout de blanc vêtu, le regard perdu au loin, vers la mer. On le dirait heureux, lui pour qui "le bonheur n'est jamais apparu comme une fin en soi". Peut-être songe-t-il à son voilier sur lequel il a partagé bien des balades avec son petit-fils. Emouvantes images d'archives. "Nous nous posions la question : derrière le créateur, quel est l'homme ?" rappelle Françoise Wolff. Non pour "faire du people ! mais pour comprendre son attitude profonde". L'homme qui disait : "La plus grande joie est la joie de la pensée".

Coordonnées

Nouvelles

Gouvernement

Transparence

Médias sociaux

Centre mobile